Votre panier est vide

ENTRAINEMENT

0
0
0
s2sdefault

 

Thomas Tuchel : « Faire grandir Paris »

L’occasion est idoine. La victoire du Paris St Germain à Old Trafford hier crédibilise encore un peu plus le travail effectué par son coach Thomas Tuchel. Nous vous présentons ci-contre quelques extraits de l’ouvrage paru aux éditions Marabout. Un livre éclairant et confirmant la dimension internationale du nouvel entraîneur du club de la capitale. Par ailleurs, les amoureux du jeu de position (et du football en général) trouveront vraisemblablement dans les lignes suivantes quelques éléments méthodologiques susceptibles de les réjouir…. À lire absolument !

 

0
0
0
s2sdefault

 

Foot d’animation : Déterminer les profils pour mieux encadrer !

Chaque enfant est unique ! Quiconque a déjà pris en charge un groupe de jeunes ne peut que souligner l’évidence. Sur le plan pédagogique, tel procédé fonctionnant parfaitement avec les uns ne trouve aucun écho chez les autres alors que ce jeu qui passionne celui-ci ennuie prodigieusement celui-là. Toutefois, le rôle de l’éducateur vise bien à définir un mode fonctionnement profitable à tous tout en considérant les spécificités de chacun. Facile à dire et bien moins à faire ! Pour tenter de résoudre l’équation, le blog souhaite aujourd’hui  remettre au goût du jour un article de C.Ramos (Vestiaires n°52, juillet 2013). Le psychologue du sport, expert par ailleurs en préparation mentale, dresse 4 profils couramment rencontrés et ébauche quelques pistes pédagogiques à faire valoir auprès de ceux-ci. Pour gagner en temps, en efficacité et en sérénité. Bonne lecture ! 

0
0
0
s2sdefault

 

Entrainement football - TORO : 5 nouvelles variantes

Toro 5x2 puis 2x5

 

Organisation-règles-consignes :

On joue à 5x2 dans le demi-terrain (1 ou 2 touches de balles en fonction du niveau des joueurs) tandis que les 3 autres partenaires de l’équipe en infériorité attendent dans l’autre moitié de terrain. À la récupération du ballon, les défenseurs transmettent à leurs partenaires et les rejoignent tandis que 2 joueurs de l’équipe qui était en possession du ballon initialement vont jouer le 2x5 à la perte du ballon.

Toro – transition et finition à la cage

 

Organisation-règles-consignes :

On joue à 5 attaquants contre 2 défenseurs. Lorsque les 2 défenseurs récupèrent ils finissent dans une des deux cages.

Variantes possibles :

Selon les objectifs recherchés, laisser les défenseurs tirer à la cage sans opposition ou obliger celui-ci à faire une passe à son partenaire oui bien encore demander à ce que les attaquants s’opposent à la progression du joueur venant de récupérer le ballon.

Possibilité de multiplier les terrains et de mettre des petites cages sans gardiens.

Toro à 3 équipes -connu également sous l’appellation de « Jeu Hodgson »

 

Organisation – règles – consignes :

3 équipes sur deux surfaces de jeu identiques (ex 15x12 mètres) séparées par un couloir de 2-3 mètres. L’équipe en position de chasseurs défend à 2 dans chacun des rectangles de jeu et laisse 3 joueurs en situation d’interception dans la bande centrale (si 3 équipes de 5). Offensivement, l’objectif consiste à se faire un nombre minimum de X passes avant de chercher à transmettre dans le rectangle opposé = 1 point. Dès que la chose est faite, les 2 chasseurs réintègrent la bande centrale tandis que 2 nouveaux défenseurs sortent du couloir pour défendre à leur tour. 

2 possibilités sont offertes. Soit le coach décide que l’équipe au milieu reste en situation de défense et le décompte de points s’effectue donc sur un temps donné ou sur un nombre de ballons déterminé (exemple : 10 ballons et chaque équipe passe défenseur à tour de rôle) ou bien l’équipe qui a perdu le ballon bascule en situation de défense (cependant, le passage d’un statut à l’autre dans le cours de l’action peut occasionner un certain « fouillis » et il est souvent pratique, avec des jeunes joueurs par exemple, d’instaurer la règle selon laquelle l’équipe qui perd le ballon deux fois consécutivement passe au milieu). 

Toro combiné

 

Organisation-Règles-Consignes : Les équipes jaune et bleue jouent ensemble contre les rouges. Chaque équipe est composée de 3 appuis extérieurs inattaquables + d’un appui intérieur. A-B et D-E ne peuvent pas se faire des passes. Les rouges chassent dans les deux terrains et doivent récupérer le ballon ou le sortir du terrain pour changer les rôles.

Toro-Conservation

Organisation-Règles-Consignes : Les rouges se font des passes. Toutes les 5 passes, un nouveau chasseur rentre dans le carré pour défendre (donc 6 contre 0 au départ puis 6 contre 1 puis 6 contre 2 etc…).

Remarque : Jeu destiné principalement aux enfants de l’École de Foot. Comptabilkisr le spoints en fonction du nombre de défenseurs présents dans le carré lorsque ceux-ci parviennent à récupérer le ballon.

0
0
0
s2sdefault



10 manières de jouer un Toro (1ère partie)

Jeu de mise en train par excellence, le Toro a de nombreux émules. Conservation, progression mais également transitions sur ses deux volets et opposition à  la progression, ce jeu peut être décliné sous bien des aspects pour répondre à une large palette d’objectifs.   Nous souhaitions donc aujourd’hui remettre au goût du jour un article de J.M Kuentz (Vestiaires n°25 – Avril 2011) dans lequel le technicien nous proposait 10 façons de varier les plaisirs.

1ère partie ce jour, les 5 exercices suivants dans le prochain post du blog…

0
0
0
s2sdefault



La révolution des Half Spaces…

Hier encore, le terrain se divisait en 3 dans le sens de la largeur. L’émergence du jeu de position théorisé et mis en application par J. Guardiola entre autres a redessiné la géographie du rectangle vert en y associant la notion d’Half Spaces. Retour théorique sur une révolution structurelle.

 En préambule, nous invitions les lecteurs intéressés par le sujet à se pencher sur les articles rédigés par Pierre Sage, expert du jeu de position et de la méthode globale, dans ce même blog (exemple : les 12 fondamentaux du jeu de position – 22 Mars 2018)

0
0
0
s2sdefault

Entraînement football : 7 conseils pour vos matches amicaux

Photo principale

Les matches amicaux organisés dans le cadre de la préparation estivale doivent remplir un certain nombre d'objectifs, toujours les mêmes, à savoir : intégrer les recrues dans le collectif, aider le groupe à optimiser progressivement sa forme physique (maîtrise des temps de jeu), permettre à l'entraîneur de déterminer un système tactique en fonction du profil de ses joueurs, trouver de nouvelles complémentarités, peaufiner la stratégie sur coup de pied arrêté…, bref se rapprocher petit à petit du niveau et des exigences requises pour la compétition. Seulement voilà, afin d'atteindre ces objectifs, tous les entraîneurs n'utilisent pas les mêmes moyens. Certains, par exemple, préfèrent disputer beaucoup de matches amicaux, d'autres très peu. Cela dépend aussi de la date de la reprise et donc du nombre de semaines de préparation, mais aussi du nombre de joueurs que l'on a sous la main. Toujours est-il qu'il existe bel et bien quelques "invariants" qui doivent permettre à l'entraîneur que vous êtes d'optimiser ces "galops d'essai" avant la reprise de la compétition, la vraie. Faison le point avec Bernard David, Directeur du centre de formation de l'AJ Auxerre :

1/ Programmez le 1er match 15 jours après la reprise : Généralement, il convient de caler le premier match amical quinze jours après la reprise, et jamais avant le 10ème jour ! Exceptée peut-être une opposition interne (10 contre 10 ou 11 contre 11) en fin de première semaine. Ce qui permet de doser les efforts, les duels…

2/ Choisissez des adversaires de plus en plus forts : Certains préfèrent débuter par des "gros" pour "montrer tout le travail qui reste à faire" et finir par des "petits" pour "marquer des buts et travailler sur la confiance". En ce qui me concerne, je fais l'inverse. Je déteste gagner le dernier match ! Mon expérience me montre qu'à chaque fois que mon équipe s'est imposée facilement lors du dernier match de préparation, elle a rencontré des difficultés dans l'entame de la saison. Aussi, depuis des années, je fais en sorte de démarrer face à des équipes modestes (il est important de marquer des buts au début) et d'opérer une véritable montée en puissance jusqu'à affronter en dernier un adversaire redoutable. Cela permet à mon sens de maintenir le groupe sous pression, de les mobiliser, et d'éviter tout excès de confiance, ce qui est pire que le fait de douter !

3/ Mettez les joueurs sur un pied d'égalité, pour commencer… : Au cours des deux premiers matches amicaux, le temps de jeu doit être identique pour tout le monde. En effet, l'objectif est de monter en régime d'un point de vue physique et d'opérer une véritable revue d'effectif qui permette à chacun de se montrer. C'est la première honnêteté à avoir vis-à-vis des joueurs : mettre tout le monde au départ sur un pied d'égalité. Par la suite, dans les matches 3, 4 et 5 voire 6, on commencera à affiner ses choix, car l'objectif devient celui de la mise en place d'un système de jeu, de complémentarités, etc… Ceux qui auront moins joué pourront disputer un match amical en semaine.

4/ N'oubliez pas, vous aussi, de vous préparer : Pour l'entraîneur aussi, les matches amicaux sont l'occasion de se préparer. Avant la rencontre, vous devez mettre en place une vraie causerie afin de prendre vos marques, de commencer à faire passer vos messages, berf d'avoir un temps d'avance. En match, ne profitez pas du fait qu'il s'agit d'une rencontre amicale pour vous montrer "interventionniste" ou au contraire complètement "passif". Les conditions du réel doivent primer, le degré d'exigence (avec l'indulgence qu'induit une période de préparation) doit être maintenu. Enfin, le match amical est aussi l'opportunité pour tout de suite imposer à ses joueurs un comportement adéquat, que ce soit avec l'adversaire ou l'arbitre qui, lui aussi, est en préparation, ne l'oubliez pas…

 5/ Jouez toujours le week-end, et si possible à la "bonne" heure : Prendre soin d'organiser les matches amicaux le samedi ou dimanche, et si possible à l'heure des rencontres de championnat, est un détail qui n'en est pas un. Cela participe au fait de conditionner vos troupes pour le jour J. Et puis disputer un match amical en semaine impose une "coupure" qui empêche de bien travailler physiquement sur cinq jours d'affilée. Sauf si c'est pour faire tourner l'effectif, c'est-à-dire faire jouer ceux qui, jusque-là, n'ont pas eu de temps de jeu ou presque.

6/ Disputez votre dernier match amical dans les conditions du réel : Si vous débutez la compétition à domicile, jouez aussi le dernier match amical à domicile, dans les conditions réelles (tenues, arbitre officiel…) histoire de permettre aux joueurs de prendre leurs repères.

7/ Ne prévoyez pas de match le mercredi pour "gagner" sa place le samedi ! : Le dernier match amical doit avoir lieu sept jours avant la reprise du championnat afin de terminer sur une semaine normale d'entraînement. Pas d'opposition amicale le mercredi pour "gagner" sa place le samedi ! Vos joueurs seront cuits… Ou alors uniquement les "possibles" contre les "probables" sur 2 fois 30 minutes. Remarque : Il peut être intéressant sur ce dernier match amical, pour provoquer une réaction chez certains, de ne pas aligner l'équipe type. Cela permettra de faire cogiter les titulaires "absents". Une semaine plus tard, ils voudront montrer des choses…


Bernard DavidBernard DAVID

ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
- Une revue technique de 84 pages / 2 mois
- Un accès illimité à notre base d'exercices
- - 20 % sur les produits de la boutique
- Une invitation aux ateliers Vestiaires
- Newsletter hebdomadaire en lien avec le BLOG
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie
     

Bonjour,

Pensez à vous inscrire à
notre lettre d'info technique