Votre panier est vide
0
0
0
s2sdefault


Entrainement football : Jour de match ! Jour de positionnement

 
Jour de match ! Nous arrivons au bout de la première semaine du Blog Vestiaires, la semaine du coach. La nostalgie ne peut nous envahir, nous traiterons un autre sujet la semaine prochaine… Un nouveau match ! Avant cela, il nous reste à conclure sur le thème « Analytique et/ou Global ? » car dès lundi, je m’étais engagé à apporter des réponses aux différentes questions qui restaient en suspens. Au delà de la congruence, le Blog Vestiaires est un outil pédagogique qui ne peut laisser ses adeptes dans le doute. Alors, plongeons en gardant en tête ce que disait Paulo COELHO « Ce qui noie quelqu’un, ce n’est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l’eau ». Et, tout en ne perdant pas de vue le proverbe arabe « Mesure la profondeur de l’eau avant de t’y plonger ». Du coup, il faut préciser que les réponses apportées ne conviendront peut-être pas à tout le monde… mais elles auront eu au moins le mérite de nous (re)mettre en mouvement et d’éveiller notre sens critique par rapport à nos pratiques, nos représentations, nos certitudes… Et si les effets se limitent à renforcer celles-ci, c’est en soi une forme de victoire !
 
Jour de match !
 

Lundi, lors de la première session de la semaine, il ressortait qu’une approche se normalisait. Chez la plupart des techniciens, le travail technique est traité sous forme analytique et le développement de l’intelligence de jeu se fait sous forme de jeux, en Global. D’ailleurs, la DTN a renforcé ces associations en déterminant les 3 procédés : jeu, situation et exercice. Les deux premiers collés à une pédagogie active ont vocation à travailler les aspects tactiques. Le dernier, quant à lui, permet de travailler les habiletés techniques avec une pédagogie directive. Les associations prennent donc une nouvelle envergure. D’un côté, on a « Global (jeu et situation) – Tactique – Pédagogie Active ». Et de l’autre, le trio se compose de la manière suivante « Analytique – Technique – Pédagogie Directive ». Simple, efficace, bien ordonnée, favorable aux apprentissages, cette architecture encadre le parcours des coaches et donc, des joueurs français. Mais celle-ci pourrait aussi être qualifiée de simplifiée et immobile ! Je m’explique. « Simplifiée et immobile » car elle associe une dominante de la performance à une méthode et une pédagogie mais est-ce bien la réalité de l’activité sportive et éducative d’un coach ? Confucius répondait par la négative, d’une manière, dans sa citation bien connue des formateurs : « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson ». En effet, ces outils, ces méthodes ne peuvent se limiter à une utilisation unique, même, si j’en conviens, il est difficile de planter un clou avec un tournevis ! « Apprendre à pêcher », entraîner en autonomie, c’est manipuler des outils et des méthodes avec efficience pour atteindre l’objectif pédagogique et ce, dans un contexte particulier. Je pense donc qu’il faut s’ouvrir aux méthodes et faire des choix pour gagner en efficacité dans notre activité d’éducateur. Ne faire que de l’Analytique, parce qu’on ne maitrise pas assez le Global est un phénomène qui ne peut rester en l’état. Au même titre que faire de l’Analytique parce qu’on travaille la technique et faire du Global parce qu’on travaille tactiquement ne peuvent être des vérités gravées dans le marbre. 

 

MORIN Pensée complexeL’article de Rémi DENDANI partagé mardi est beaucoup plus engagé que mes propos dans le paragraphe précédent mais il y a un « mais »… Les éléments avancés dans l’article sont irréfutables. « Le football est un sport collectif à la dynamique non linéaire. « Ce n’est pas une somme de choses. Si tu fais cela, plus cela, tu acquières ça ». Non, «  au contraire, le coach doit considérer tous les aspects du joueur et de l’équipe. Le football n’est pas un processus linéaire, n’est pas bidimensionnel, il est multidimensionnel » détaille Vítor Frade » ; les références aux travaux d’Edgar MORIN : « Cela veut dire que par opposition au mode de pensée traditionnel (favorisant la méthode analytique), qui découpe les champs de connaissances en disciplines et les compartimente, la pensée complexe est contre l’isolement et les restitue dans leur contexte et si possible, dans la globalité dont ils font partie ». Le « Mais » se situe dans la frontière entre la conception de l’activité, le football, et la manière de l’enseigner. En effet, beaucoup de coaches considèrent l’intelligence de jeu comme l’aspect prioritaire, la matrice ! Par contre, ces mêmes coaches continuent de l’enseigner par moment de manière analytique. Pourquoi ? Je vois deux raisons majeures. Premièrement, l’association « Analytique – Technique » reste la seule option pour certains. Deuxièmement, les positions identiques à celle de Patrick LA SPINA qui veut qu’« on apprend à jouer et on joue », c’est à dire qu’on va du simple au complexe, renforcent l’utilisation de l’Analytique au début des apprentissages. Ceci revient à dire que « penser la globalité » ne veut pas pour autant dire « agir en globalité ». « Penser et agir en globalité » serait alors une autre phase de développement pour certains et de conviction pédagogique pour d’autres.

 

Réaliser une décision tactique« Penser et agir en globalité », c’est exactement ce que j’ai essayé de vous démontrer mercredi avec la situation d’apprentissage technique sous forme globale (et non, ce n’est ni un exercice, ni une situation et c’est bien du travail technique !). Dans le cheminement, il paraît important de vous rappeler comment cette situation d’apprentissage a été conçue. Son origine vient de jeu, vous vous en doutiez… mais en plus, on peut affirmer qu’elle vient d’un problème de jeu posé par l’adversaire. Alors que mon équipe voulait emmener le ballon vers le but adverse, ces bougres d’adversaires nous en empêchaient, ils s’opposaient à la progression. Ce n’est pas une histoire, ce n’est que du football ! Dès lors, mes vaillants joueurs sont rentrés dans un rapport de force en tentant de trouver des partenaires en appui, histoire de gagner un peu de terrain et d’éliminer au moins une ligne de force adverse. C’est à ce moment qu’intervient « la passe courte » en tant qu’action ou geste technique ! Afin de recontextualiser l’ensemble des éléments de cette situation de jeu, il fallait des partenaires : nous les avons ; un espace défini : nous l’avons aussi ; des adversaires animés d’une volonté opposée à la mienne : ils sont également présents et dans cet état d’esprit ; un scénario identique au problème de jeu rencontré : c’est bon aussi ; et enfin, un ballon… indispensable au travail technique, vous en conviendrez. Avec tout ceci, nous pouvons affirmer que c’est la matrice tactique qui a conditionné l’architecture de la tâche à accomplir par mes joueurs lors de la situation d’apprentissage. Il existe donc belle et bien une solution pour travailler la technique en quantité, en qualité, avec du mouvement et de la variété sous forme globale !

 

Et ce ne sont pas les révolutionnaires allemands invités jeudi sur le Blog Vestiaires qui diront le contraire ! En fin d’article, le constat suivant était tiré : « l’intelligence de jeu et le développement des moyens qui mènent à jouer doivent être envisagés en contexte, c’est à dire dans le jeu lui-même ». En Allemagne, comme dans d’autres pays d’Europe, tels que le Portugal, l’Espagne, voire la Hollande, je pense que les mêmes débats entre « Analytique et/ou Global ? » sont également menés. Ces pays avec plus ou moins d’avance, plus ou moins d’ancienneté se sont posés, se posent et se poseront les mêmes questions que nous… celles qui tournent autour de l’efficacité des entraineurs et des joueurs. Vous me direz que cet enjeu est mondial et bien évidemment, je vous l’accorderai. Ceci donne une perspective ou en tout cas, doit nous imposer de rester en mouvement, ouverts à d’autres courants dans une recherche permanente de nouveaux concepts, de nouveaux outils, de nouvelles méthodes… qui nous rendent meilleurs dans notre activité de coach. La complexité du jeu en fait un phénomène perfectible en permanence. C’est un chantier sans fin dans lequel on ne peut poser de barrières à l’adaptation et au changement !

 

D’ailleurs, impossible de clôturer le débat sur l’article de vendredi qui démontrait que l’Analytique avait encore toute sa place et notamment, au haut-niveau. Il est maintenant important pour nous, mais aussi pour vous, que vous alimentiez le débat avec vos propres commentaires sur le sujet « Analytique et/ou Global ? »… Juste un rappel, en tant qu’éducateurs, nous nous devons d’être exemplaires et ce principe a toute sa place dans nos échanges. Enrichissons-nous, autorisons-nous à ne pas être d’accord avec les autres, respectons la position de l’autre, soyons à l’écoute… car de toute façon, ce n’est pas sur cet espace que vous jouez votre carrière de coach mais bien sur le terrain avec votre équipe et là, vous ferez comme bon vous semble. À vous… et à Lundi !

 

Pierre Sage - Expert Blog Vestiaires, la semaine du coach

Auteur : Pierre SAGE
L’expert Blog Vestiaires, la semaine du coach
Twitter : @Pierre__Sage


 

Commentaires (4)

This comment was minimized by the moderator on the site

Pascal Dupraz à dit quelque chose d'assez vrai dernièrement dans son interview pour Vestiaires. Il faut faire attention à ne pas vouloir privatiser le football en employant des termes complexes, philosophiques afin de montrer une certaine hauteur...

Pascal Dupraz à dit quelque chose d'assez vrai dernièrement dans son interview pour Vestiaires. Il faut faire attention à ne pas vouloir privatiser le football en employant des termes complexes, philosophiques afin de montrer une certaine hauteur que l'on pourrait avoir et montrer aux autres tout son savoir faire par son vocabulaire....ce n'est pas une attaque mais un ressenti pour tous les prochains articles et sujets. Je pense que le football mérite d'être expliqué plus simplement ...le football est à la base un jeu simple mais à vouloir trop le façonner scientifiquement et statistiquement, l'éducateur 3.0 qui évolue dans un petit championnat district peut trés vite dans son discours perdre ses joueurs à vouloir employer des termes qui ne conviendraient pas à la situation. Vouloir enrichir le vocabulaire et jargon de son équipe, bien sur, mais attention à ne pas en faire trop

Lire la suite
This comment was minimized by the moderator on the site

Bonjour à tous,

Résultat du sondage Twitter

Pièces jointes (1 / 3)
This comment was minimized by the moderator on the site

J'aime vraiment beaucoup la conclusion de cette semaine !

This comment was minimized by the moderator on the site

Lire tes article c est un plaisir Pierre, et c est pour ça que je te suivre parce que tu est un peu comme moi, tu ne te laisse pas conditionner trop des méthodes utilisées dans les autres mais en fait tu utilise vraiment la PENSÉE EFFICACE, ça...

Lire tes article c est un plaisir Pierre, et c est pour ça que je te suivre parce que tu est un peu comme moi, tu ne te laisse pas conditionner trop des méthodes utilisées dans les autres mais en fait tu utilise vraiment la PENSÉE EFFICACE, ça que j appris cette semaine dans le cff4 et tout le monde je croit qu' il doit comprendre ça, chaque environnement et différent et la meilleure solution de entrainer sa propre équipe chaque un il doit la trouvé dans l'observation attentif de celle-ci parce que ça qu'il marche pour moi ne peut pas être forcément la même chose qu'il marche pour toi... Donc enfin il faut oser et si mettre en jeu même si tu est mal vue ou critiqué mais si tu voit quelque chose qu'il ne marche pas il faut essayer outres choses et prendre le risque!
Dans les années 80 les joueurs du Milan AC de SACCHI il sont partir à si plaindre chez leur Président à son début parce que il été considéré un fou et personne voulait l écouté tant vrai qu'ils ont fait un départ très mauvais. Un jour Berlusconi il a décidé de allez dans le Vestiaire et il a dit á les joueurs : " c est mieux que vous arrêtez de vous plaindre et de faire n importe de quoi parce que de tout façon SACCHI aujourd'hui il est l entraîneur du Milan et resterai l'entraîneur du Milan pour beaucoup temps" Depuis ça les joueurs ils ont commencé à le respectée et à l écouté! Le fin de l histoire après tu la connais....

Lire la suite
Aucun commentaire, pour le moment, pour cet article

Ajouter vos commentaires

  1. Pour poster un commentaire il faut vous inscrire ou vous connecter avec vos identifiants.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
- Une revue technique de 84 pages / 2 mois
- Un accès illimité à notre base d'exercices
- - 20 % sur les produits de la boutique
- Une invitation aux ateliers Vestiaires
- Newsletter hebdomadaire en lien avec le BLOG
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie
     

Derniers articles du même tag

Bonjour,

Pensez à vous inscrire
pour recevoir notre newsletter