Votre panier est vide
0
0
0
s2sdefault


Entraînement football : A quoi sert la mise en place ?

Essentiellement pratiquée dans les catégories seniors, la séance de mise en place, la veille ou l'avant-veille du match, relève d’un plan de jeu élaboré par l’entraîneur. Pour autant, mettons-nous tous la même chose derrière ces mots ? Quelle est son utilité exacte ? A-t-elle sa place en amateur ? Et sous quelle forme ? Entraîneurs de l'US Orléans (Ligue 2), Didier Ollé-Nicolle éclaire notre lanterne : "La mise en place est une situation qui permet de mettre en actes le projet de jeu. Elle se décline tant dans le domaine de l’animation défensive, c'est-à-dire dans la récupération du ballon, que dans le transfert immédiat et l’utilisation de celui-ci, à savoir l’animation offensive. J’ai travaillé de manière identique cette mise en place dans les différents clubs (amateurs de niveau national ou pros) pour lesquels j’ai entraîné des joueurs seniors. Ceci étant, au fil du temps et de l’expérience emmagasinée, j’ai évolué sur la place à accorder à ce type de séance. Aujourd’hui, je préconise de la placer dès le début de saison, lors de la période de préparation, en parallèle à la préparation athlétique traditionnelle. Ensuite, pendant la phase de compétition, il me semble intéressant de travailler sur deux temps hebdomadaires bien distincts : une opposition en milieu de semaine, puis dans le cadre de situations plus spécifiques à J-1 du match. Pour la première, nous essayons de tenir compte des enseignements du match précédent, mais aussi de l’adversaire à venir. Le travail est axé essentiellement sur nos principes de bases (nos points forts).

Didier Ollé-Nicolle : "Selon moi, l’entraîneur a bien fait son travail quand il a le sentiment d’avoir abordé dans la semaine tous les aspects du match à venir"
 

De plus, afin d’anticiper sur la problématique du prochain match, j’organise l’équipe alignée face à mes titulaires probables selon le schéma de jeu de la formation que nous allons rencontrer. Au cours de l'entraînement d'avant-match, maintenant, je pratique une séance type de mise en place qui correspond à un schéma commun au sein du club. Cela permet, au-delà de l’aspect vitesse-vivacité également travaillé, de ritualiser la mise en place pour renforcer la confiance. J’en profite à ce moment-là pour donner les principales caractéristiques de nos futurs adversaires. Nous nous situons alors sur un travail encore plus spécifique, correspondant au plan de jeu du match du lendemain. Cela permet aussi de corriger des erreurs repérées lors de l’opposition du milieu de semaine, et d’être encore plus précis (coup de pieds arrêtés, par exemple) à l’intérieur de notre projet de jeu global. Selon moi, l’entraîneur a bien fait son travail quand il a le sentiment d’avoir abordé dans la semaine tous les aspects du match à venir. Plus on va répéter les situations, plus elles vont se ritualiser, plus les joueurs vont l’imprimer, et plus la mise en pratique sur le terrain leur paraîtra naturelle...".

Exemple d'exercice simple à… mettre en place : le shadow game (jeu des ombres)
Votre équipe à 11 est organisée selon son 4-4-2 habituel face à 11 mannequins positionnés ici en 4-3-3, jouant avec un bloc assez bas et une sentinelle devant la défense. Nous axons ici le travail sur 2 ou 3 principes de bases pour déstabiliser l’adversaire et effectuer nos mouvements là où il semble le plus vulnérable. On part de derrière, en attaque placée, avec un point de départ qui est notre gardien de but. Cette situation technico-tactique va privilégier la qualité de nos déplacements combinés, notre complicité ainsi que notre qualité technique dans nos enchaînements et transmissions.

Trois idées-forces se dégagent :
1/ Bien orienter le jeu grâce à une préparation efficace de notre attaque (insister sur la qualité technique des passes et des déplacements). Veiller à mettre de la simplicité et du rythme avec un nombre de touches de balle réduit afin de créer le ou les premiers décalages.
2/ Jouer vite dans le dos de leurs deux milieux polyvalents avec beaucoup de mouvement et de prise d’espace entre leurs milieux et leurs défenseurs (afin de mettre en difficulté leur sentinelle).
3/ Rechercher vite le jeu à l’opposé pour concrétiser des 2 contre 1 et des situations de débordements sur les côtés. Ne pas laisser trop de temps à l’équipe adverse pour s’organiser.

 

 

Commentaires (0)

Aucun commentaire, pour le moment, pour cet article

Ajouter vos commentaires

  1. Pour poster un commentaire il faut vous inscrire ou vous connecter avec vos identifiants.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
Une revue technique de 84 pages / 2 mois
Un accès illimité à notre base d'exercices
- 20 % sur les produits de la boutique
Newsletters Vestiaires et partenaires
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie