Votre panier est vide
0
0
0
s2sdefault

Ballon-prisonnier, un jeu d’école ?

Votre équipe Seniors a le moral en berne et la séance triste ?  Et si la meilleure solution consistait finalement à dédramatiser et à prendre le parti de la légèreté ? Histoire de revenir à l’essence première du jeu et de faire remonter à la surface l’enfant inévitablement présent derrière chaque footeux ?

Les jeux dits « de cour d’école » (ou « préscolaires » ou « jeux traditionnels » ») aideront sans doute les coachs se débattant avec la morosité ambiante à atteindre cet objectif pour le moins essentiel. « Le loup dans la bergerie », « les déménageurs », « l’épervier », autant de jeux régulièrement utilisés dans les catégories « débutants » mais tout aussi régulièrement oubliés par les entraineurs des catégories supérieures. Sans doute une erreur pour des coachs ayant oublié pourquoi, toutes époques confondues, ces divertissements sont plébiscités par l’ensemble des générations les pratiquant.

Dans la lignée, présentation du ballon-prisonnier à la sauce football.

 

Mise en train : « Le ballon prisonnier » (voir schéma 1)

Organisation- Règles – Consignes :

Une première surface de jeu de 30x30m (coupelles jaunes) et à l’intérieur une petite surface de jeu (coupelles bleues) d’environ 20x20m.

8 joueurs par équipe : 4 dans la petite surface divisée en deux camps égaux et 4 autres dans les espaces situés derrière ou sur les côtés (Surfaces de jeu et rapport numérique à adapter en fonction de l’effectif)

Le but du jeu pour les deux équipes est simple : faire prisonniers tous les membres de l’autre équipe présents dans la petite aire de jeu (coupelles bleues dans l’exemple). Un joueur est fait prisonnier lorsqu’il se fait toucher par le ballon envoyé au pied par un de ses adversaires. Interdiction de se rendre dans le camp adverse.

Le jeu se déroule en deux touches de balle maximum (à adapter). Le coach injecte un nouveau ballon à chaque fois qu’un joueur est fait prisonnier ou à chaque fois qu’un ballon sort de la grande aire de jeu délimitée par les coupelles jaunes.

L’équipe en possession dispose de trois passes max. pour toucher un adversaire situé dans la petite aire de jeu (surface délimitée par les coupelles bleues), soit directement, soit en passant par les joueurs présents sur les côtés ou derrière les adversaires.

Les joueurs touchés (donc faits prisonniers) rejoignent leurs partenaires « en prison ».

La partie est gagnée par l’équipe dont au moins un joueur n’a pas été touché par ses adversaires.

Les joueurs peuvent intercepter les passes adressées à leurs adversaires mais si le ballon leur échappe (mauvais contrôle ou prise de balle mal réalisée), ils sont alors éliminés.

Changer les rôles.

Possibilité de disposer des ateliers de psychomotricité que les joueurs éliminés doivent réaliser avant de revenir dans le jeu.

NB : Un jeu simple dont la richesse et les potentialités d’apprentissage étonneront sans doute les entraineurs qui creuseront le sujet (prise et création des intervalles, jouer derrière la ligne de pression adverse, création des triangles de jeu etc…)

Olivier GOUTARD

 

Commentaires (0)

Aucun commentaire, pour le moment, pour cet article

Ajouter vos commentaires

  1. Pour poster un commentaire il faut vous inscrire ou vous connecter avec vos identifiants.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
Une revue technique de 84 pages / 2 mois
Un accès illimité à notre base d'exercices
- 20 % sur les produits de la boutique
Newsletters Vestiaires et partenaires
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie
     

Derniers articles du même tag