Votre panier est vide
0
0
0
s2sdefault

Capture d’écran 1

Présentée comme suit (capture d’écran 1) sur les écrans de télévision, la composition d’équipe de
L’OL répondait plus justement à une configuration en 3-4-1-2.

Schéma 1

Contrarier les barcelonais sur la largeur tout en assurant de la densité dans l’axe. Pas besoin d’être dans les secrets des dieux pour imaginer le plan de jeu concocté par le technicien lyonnais. Hélas, les intentions tactiques décrétées par B. Génésio se sont heurtées de plein fouet aux animations huilées des catalans. Comment aurait-il fallu procéder et de quelles autres alternatives disposaient les joueurs du président Aulas ? Nous ne risquerons pas à nous substituer aux réflexions d’un coach ayant démontré son intelligence tactique et son discernement en tant d’autres occasions. Toutefois, on peut s’interroger après coup (c’est tellement plus facile) sur la pertinence de proposer une ligne de 5 défenseurs à moins de 30 mètres de sa ligne de but lorsqu’on connait les facilités des barcelonais pour se jouer de la densité défensive adverse en s’appuyant sur le talent individuel de Messi  ou sur la réalisation de combinaisons offensives ultra rôdées (1-2 / 1-2-3).

Capture d’écran 2 et schéma 2

Proposer une défense à 3 axiaux avec des joueurs excentrés ayant des profils offensifs plus avérés (voir article JM Cavalli) et un bloc médian, voire haut, n’aurait-il pas été plus judicieux notamment pour empêcher les hommes de Valverde de progresser aussi aisément jusque dans les derniers 30 mètres lyonnais ? La question est posée et nous n’en connaitrons pas la réponse. Tout comme il s’avère impossible de prétendre que le match aurait changé d’âme ou bien même de score avec la présence de véritables milieux de terrains excentrés en lieu et place d’arrières latéraux opérant à la même hauteur que leurs défenseurs centraux. Nous nous limiterons donc à proposer à nos lecteurs cette archive dans laquelle J.M CAVALLI évoque ce système de 3-4-1-2 avec ces termes trouvant une résonnance toute particulière après l’élimination des lyonnais : « Ce système (le 3-4-1-2 ndlr) s’avère efficace et viable que si vous avez de bons joueurs de couloirs qui sont soit des milieux, soit carrément des attaquants possédant un gros volume de jeu ». 

A télécharger ci-dessous l'article de J.M CAVALLI paru dans le numéro 18 de VESTIAIRES (Septembre 2010) dans lequel le technicien explicitait les forces et les faiblesses d’une défense à 3, notamment au regard du profil des joueurs excentrés.

Olivier GOUTARD

Commentaires (0)

Aucun commentaire, pour le moment, pour cet article

Ajouter vos commentaires

  1. Pour poster un commentaire il faut vous inscrire ou vous connecter avec vos identifiants.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
- Une revue technique de 84 pages / 2 mois
- Un accès illimité à notre base d'exercices
- - 20 % sur les produits de la boutique
- Une invitation aux ateliers Vestiaires
- Newsletter hebdomadaire en lien avec le BLOG
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie
     

Bonjour,

Pensez à vous inscrire
pour recevoir notre newsletter