Votre panier est vide
0
0
0
s2sdefault

 

On ne s’y attendait pas. Pour ce match décisif face à la Moldavie, Didier Deschamps a opté pour un retour assez surprenant : celui du 4-3-3 « pointe haute » avec 2 n°6 et un meneur de jeu au milieu. Tolisso et Kanté à la base du triangle du milieu du terrain et Griezmann dans le rôle de la pointe haute. Force est de constater que l’animation, ou en tout cas les connexions entre les éléments de cette ligne et ceux de l’attaque, n’ont sans doute pas été à la hauteur des attentes de Didier Deschamps. Pourtant lorsqu’on y regarde de plus près, les prestations individuelles de ces 3 joueurs n’ont pas été si faibles que ça (notamment Kanté et Tolisso). Alors comment expliquer ces difficultés ? Peut-être faut-il simplement remonter quelques lignes plus haut et revenir à cette notion des deux n°6 au sein d’un 4-3-3 pointe haute. Très schématiquement dans cette configuration, on distingue le rôle du milieu défensif (le n°6) de celui du milieu dit « tournant » ou « relayeur » (le n°8). Ce qui signifie qu’au moins un de ces deux n°6 doit être capable de se projeter dans les 30 derniers mètres pour accompagner les actions, trouver les attaquants, et perturber l’équilibre défensif adverse. Or, le milieu du Bayern et celui de Chelsea ont évolué très fréquemment à la même hauteur et surtout dans le même registre. Dans les faits, ces deux éléments n’ont quasiment jamais effectué de passes à leurs trois attaquants – nous ne possédons pas encore les chiffres mais lors de la première mi temps, le binôme Kanté – Tolisso n’a pas échangé plus de 4 passes avec l’ensemble des trois joueurs de la ligne d’attaque- Difficile dans ces conditions de prétendre animer offensivement l’équipe lorsque deux des joueurs touchant le plus de ballons dans le cours du match ne parviennent pas à se connecter avec les attaquants.

Repenser la répartition des rôles de deux joueurs à la base du triangle au milieu de terrain

On peut peut-être avancer une explication aux difficultés éprouvées hier par les champions du monde face à la sélection située à la 175 ème place du classement FIFA.... Une explication en forme d’interrogation : quelle équipe joue encore en 4-3-3 pointe haute ? Nous ne nous risquerons pas à l’affirmer mais après avoir fait le tour des principales équipes figurant en Champion’s League, en Ligue 1, dans la Premier League ou dans les autres championnats dont les matchs sont rediffusés, nous n’avons pas connaissance de la moindre formation évoluant dans ce dispositif (appel aux lecteurs pour savoir si l’un d’entre eux a connaissance d’une équipe jouant dans cette organisation.) Nous ne nous risquerons certainement pas à prétendre que le sélectionneur a eu tort de ressortir ce système de la boite à chaussure au fond du placard, mais en l’absence de repères, on peut dès lors comprendre plus facilement pourquoi l’équipe de France a parfois paru démunie pour percer la muraille mise en place par le coach Moldave (5-4-1). Est-ce que les hommes de Didier Deschamps l’auraient emporté plus facilement dans un autre système, nous l’ignorons bien sûr mais on peut tout de même constater que l’approvisionnement en ballons des 3 attaquants a été quasi exclusivement dévolu à un Griezmann dans une forme moyenne et aux deux arrières latéraux. Reverra-t-on ce système devenu rarissime en bleu ? Seul le sélectionneur détient la réponse à la question. Cependant, s’il advenait que le coach français retente l’expérience (séduisante sur le papier), sans doute faudra-t-il alors repenser à la répartition des rôles entre les deux joueurs à la base du triangle du milieu de terrain.

N’hésitez pas à faire valoir votre point de vue.

Olivier GOUTARD

Commentaires (2)

This comment was minimized by the moderator on the site

Votre commentaire est très argumenté et je vais tout à fait dans votre sens. En revanche, concernant le système de jeu, le profil de Coman et Mbappé fait que l'on est à part entière dans un 4-3-3 avec deux ailiers de formation. Ce qui n'aurait...

Votre commentaire est très argumenté et je vais tout à fait dans votre sens. En revanche, concernant le système de jeu, le profil de Coman et Mbappé fait que l'on est à part entière dans un 4-3-3 avec deux ailiers de formation. Ce qui n'aurait pas été le cas avec Lemar et Sissolo à droite par exemple où la configuration aurait effectivement plus dessiné les contours d'un 4-2-3-1. La notion de libération et de prises des espaces que vous évoquez rejoint mon propos, si ce n'est que j'ai tenu à le cantonner au rôle de projection d'un des deux n°6 pour ne pas m'éparpiller. Merci encore pour votre retour et au plaisir de discuter à nouveau football avec vous un jour prochain.

Lire la suite
This comment was minimized by the moderator on the site

Au delà du système de jeu que tout le monde peut interpréter à sa façon, certains vous répondront que nous étions disposés en 4/2/3/1..... Ce qui est gênant sur le match d'hier c'est l'occupation de l'espace sur les phases offensives. Beaucoup...

Au delà du système de jeu que tout le monde peut interpréter à sa façon, certains vous répondront que nous étions disposés en 4/2/3/1..... Ce qui est gênant sur le match d'hier c'est l'occupation de l'espace sur les phases offensives. Beaucoup trop de décrochages de la part des excentrés et de Giroud (tous fait logiquement dos au jeu) sans forcément rechercher le 3ème homme. Les deux milieux défensifs ont trop souvent oublié de libérer l'espace de passe afin de refermer à la perte et exercer de suite un harcèlement pour récupérer le ballon plus haut. Sans parler des déchets technique (contrôle, passe), l'orientation du corps dans les espaces d'aide mutuelle (jamais de 3/4), le peu d'envie de créer une supériorité numérique dans la zone de déséquilibre, font que nous avons assisté à un match de piètre qualité de la part des bleus.

Lire la suite
Aucun commentaire, pour le moment, pour cet article

Ajouter vos commentaires

  1. Pour poster un commentaire il faut vous inscrire ou vous connecter avec vos identifiants.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
ETRE ABONNE A VESTIAIRES, C'EST :
- Une revue technique de 84 pages / 2 mois
- Un accès illimité à notre base d'exercices
- - 20 % sur les produits de la boutique
- Une invitation aux ateliers Vestiaires
- Newsletter hebdomadaire en lien avec le BLOG
06numeros sitevestiaires copie 12numeros sitevestiaires copie
Etre abonné à Vestiaires, c'est :
  • Une revue technique de 84 pages / 2 mois
  • Un accès illimité à notre base d'exercices
  • - 20 % sur la boutique toute l'année
  • Une invitation prioritaire aux ateliers
  • Une lettre d'info technique chaque lundi
vestiaires magazine abonnement 6 numéros 12numeros sitevestiaires copie liberte sitevestiaires copie